Bienvenue sur Opaladu Fleur
La fleur PDF Print E-mail
There are no translations available.

La fleur est constituée par l'ensemble des organes de la reproduction et des enveloppes qui les entourent chez les angiospermes (aussi appelées plantes à fleurs).

Après la pollinisation, la fleur est fécondée et se transforme en fruit contenant les graines.

Les fleurs sont très souvent attractives par les couleurs plus ou moins vives de leur corolle et sont souvent parfumées. Elles produisent souvent du nectar, butiné par de nombreux insectes, notamment les abeilles.

L'éclosion des fleurs, ou floraison, est souvent très éphémère. Les fleurs sont parfois solitaires, mais souvent regroupées en inflorescences.

Très tôt, les fleurs ont attiré l'attention de l'homme qui les utilise et les cultive pour l'ornementation intérieure (fleurs coupées, bouquets) et extérieure (jardins, plates-bandes...). La culture des fleurs est la floriculture.

Les fleurs ont souvent inspiré les artistes, peintres, poètes...

Les fleurs attirent et utilisent les insectes pollinisateurs par divers moyens :

    * les couleurs de leur corolle, plus ou moins vives et pour certaines uniquement perçues dans l'ultraviolet par certains insectes
    * la fragrance : les fleurs sont souvent parfumées, leur odeur pouvant porter jusqu'à plus d'un kilomètre dans un air non pollué et assez humide.
    * l'offre en nectar et pollen. Le nectar sucré est butiné par de nombreux insectes, notamment les abeilles, papillons et syrphes, mais aussi pour certaines espèces par des chauve-souris nectarivores ou des oiseaux (colibris). La plante sécrète aussi des substances rendant ce nectar amer pour que chaque pollinisateur n'en consomme pas trop.

Le parfum floral et l'amertume et le caractère sucré du nectar - par un dosage équilibré des substances attirantes et repoussantes - garantissent aux plantes une reproduction optimale.

Le parfum floral notamment pour les fleurs qui se font polliniser de nuit (chèvrefeuille par exemple) a un double rôle : attirer et guider les pollinisateurs qui sont récompensés par du nectar et du pollen. Mais la fleur émet aussi des composants rendant le nectar assez amer pour que l'insecte n'en prélève pas trop ou pour éloigner des consommateurs de nectar qui ne seraient pas aptes à féconder cette espèce.     

La plante émet aussi des substances protectrices pour sa fleur et pour les organes de cette fleur (ce sont des composés insecticides et fongicides toxiques tels que la nicotine chez le tabac. On a ainsi montré que des plants de tabac sauvage (Nicotiana attenuata) génétiquement modifiés pour ne pas produire de nicotine et/ou de benzylacétone (parfum qui contribue à l'odeur du cacao, du jasmin et de la fraise) sont nettement moins bien fécondées et produisent jusqu'à 5 fois moins de graines.
    * des leurres visuels et/ou olfactifs (ex orchidée prenant l'apparence d'une espèce d'insecte, telle l'Oprhis bourdon, plantes prenant l'aspect ou l'odeur de viande pourrie, ce qui attire les mouches qui les pollinisent)
    * des dispositif piégeant provisoirement des insectes, le temps qu'ils se couvrent de pollen

L’éclosion des fleurs, ou floraison, est souvent très éphémère, mais ce phénomène est chez certaines plantes compensé par l'éclosion échelonnée de séries ou grappes de fleurs.

Petites Annonces Gratuites

 

Pub Petites Annonces Gratuites
Pub Pub
Pub